Nombre total de pages vues

samedi 19 novembre 2011

PAGE 5,des CONCLUSIONS de la grosse,laide,et idiote Maitre ARIMA,qui sans aucun etat d'ame,et en bafouant le respect du contradictoire,m'a remis en mains propres,5 MINUTES AVANT L'AUDIENCE du 11 Novembre 2011,son''torchon''d'ecritures,qui ne repondaient en rien,à LA DECISION DU 7 DECEMBRE 2010,rendue par Mr le BATONNIER de L'ORDRE des AVOCATS inscrits,au Barreau de PARIS,à laquelle Regis BRIERE avait cru devoir presenter un recours---La Loi impose aux partis,de devoir se communiquer reciproquement les pieces sur lesquels,elles fondent leurs defense,Maitre ARIMA de plus me demanda,de lui remettre mes propres conclusions personnelles,que j'avais REMISE en lettre R/A/R,dans le RESPECT DU CONTRADICTOIRE 4 mois plutot,au Greffe de la Cour d'Appel pôle 2,Chambre 6,et à son ESCROC de client,en m'indiquant,que l'astucieux BRIERE,ne le lui avait pas remises,et il se trouve que Mr le Premier President ''CASTEL'' les a retenues,voir sa decision ''scellerate'',du 20 janvier 2012,à laquelle Maitre Dominique FOUSSARD,Avocat au Conseil d'ETAT et à la Cour de CASSATION,a presenté,au greffe un MEMOIRE AMPLIATIF LE 11 SEPTEMBRE DERNIER,Mr CASTEL,casse justice ,ta decision va etre ''cassée''ce haut Magistrat s'en est battu les burles de la Decision définitive ,ordonnée le 7 avril 2011,par le CONSEIL DE DICIPLINE du Barreau de PARIS,EN TERMES ACCABLANTS CONTRE,REGIS BRIERE,et en le suspendant d'exercer la profession d'Avocat,durant 1 an,aux dernieres nouvelles,l'ESCROC ne serait plus AVOCAT,tchimo

Enregistrer un commentaire