Nombre total de pages vues

mercredi 24 mai 2017

LE CRIME PERPETUEL - MAÏTRE MICHEL FRANCO ANALYSE LE COMPLOT *ECONOMICO - POLITIQUE - PENSEZ AU PIRE DONT LE POUVOIR DE L'ARGENT POURRAIT FAIRE, VOUS SEREZ TOUJOURS EN DECA - LES CENSEURS 24 PAGES *REPUBLIËES APRËS LEURS CERCLES SENS INTERDITS (ça gene l'aff; Marti) - MICHEL FRANCO S'EST BATTU JUSQU'AU BOUTISME POUR DËFENDRE LES LIMITES A NE PAS DËPASSER DANS UNE SOCIËTË DE DROIT ET QUE LES LOIS SUR LA LIBRE ENTREPRISE ET LA LIBRE CONCURRENCE ET LES REGLES DU JEU PROCLAMËE DANS LA CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 NE SOIENT PAS BAFOUËES AVEC AUTANT D'ACUITË - CE QUI LUI A VALU DE PERDRE SA TOQUE D'AVOCAT (mémoire personnel première partie) - SES ECRITURES PERMETTENT DE DËCOUVRIR LES MOBILES QUI ONT CONDUIT NOS GOUVERNANTS Ä ELIMINER DU CIRCUIT COMMERCIAL MON ENTREPRISES, DU FAIT QU'ELLE SE TROUVAIT PLACËE SANS LE SAVOIR EN CONCURRENCE AVEC LES INTËRETS PRIVËS D'UNE MINORITË D'HUMANOIDES - CE QUE NOUS IGNIORIONS COMME LA MULTITUDE FUT LA COALITION DU MONDE POLITIQUE ET DES LEADERS SYNDICAUX AVEC UNE MINORITË D'ENTREPRISES AGRËES PAR UN MONOPOLE PRIVË SOUS COUVERT D'UN SYNDICAT, CELUI DE LA DISTRIBUTION EXCLUSIVE DES MATERIELS DE L'ELECTRONIQUE GRAND PUBLIQUE - **** TOUT EST MONOPOLISË****, QUELQUES UNS SE PARTAGENT LES RICHESSES ET DËSIGNENT NOS GOUVERNANTS - DES MILLIONS DE PETITES ENTREPRISES ËLIMINËES EN EUROPE DEPUIS LES ANNËES 1980 DÄTE DE LA MISE EN PLACE DU NEO-LIBERALISME A EU COMME CONSËQUENCES D'UNE PART UNE PLANIFICATION D'UN CHÖMAGE DE MASSE ET D'AUTRE PART UNE INTERDICTION DE CONTRE POUVOIR AU PARLEMENT. DONC D'UNE APPROCHE DE DËMOCRATIE D'HOMMES PROGRESSISTES AU DICTACT ECONOMICO-POLITIQUE D'UN SYSTËME CAPITALISTE EN CADUCITË QUI SE NOURRIT DE NOTRE NIVEAU D'INCOMPETENCE, ET CE NE SERONT PAS LES CANDIDATS A LA PRËSIDENCE DE LA RËPUBLIQUE QUI VIENDRONT PRONONCER LE MOT *MONOPOLE RËGISSANT L'ORGANISATION ËCONOMIQUE DANS NOTRE PAYS ET AU DELA DE NOS FRONTIËRES (Désobéissance : Michel FRANCO nous en parle)


































































   
Enregistrer un commentaire