Nombre total de pages vues

samedi 17 juin 2017

LE SILENCE DU SYSTËME - VOIR LA QUESTION ECRITE CI-DESSOUS DE Me François PATRIAT QUI LUI FUT INTERDITE AU PARLEMENT OU IL DËNONCE L'APPLICATION D'UN TEXTE APPLICABLE AU TERRORISME QUI ME FUT APPLIQUË POUR PROTEGER DES INTERETS PRIVËS ET EMPECHER UN MAGISTRAT DU SIEGE DE METTRE EN CAUSE LE DIRECTEUR GËNERAL DES DOUANES COMMANDITAIRE AUX DOUANIERS DE MACON D'USER DE FAUX EN ECRITURES POUR ECRASER MA PETITE ENTREPRISE FAUX EN ECRITURES PUBLIQUES MIS EN PLACE SOUS VALERY GISCARD D'ESTAING (memoire personnel première partie) - A L'EXCEPTION, TOUS COUPABLES - Ouvrez vos esgourdes et *'''entendre''' le chant révolutionnaire d'Alain BARRIERE :''les gogos, à moins de lui préférer celui du violoniste Jean Luc Mélenchon au CHAPITRE 2 - LE CRIME PERPETUEL DE NOS GOUVERNANTS DEPUIS 1981 (un bail), S'APPARENTE A DES COMPORTEMENTS DE VIOLENCES EXTREMES OU A UNE OPPRESSION ET TYRANNIE D'ËTAT (comme l'on voudra) - BOUCHES COUSUES DES PLUS HOSTILES AU CAPITALISME - INTERPELLEZ-VOUS ET TROUVEZ L'ËNIGME. (Mémoires personnels et Complot Politico-Ëconomique par Michel FRANCO)


CHAPITRE 1


COMBAT EN FAVEUR DU BIEN COMMUN

(AU CHAPITRE 5)

VOIR UNE JURISPRUDENCE TRÈS IMPORTANTE QUE
 J'AI PU OBTENIR PAR UN ENGAGEMENT EN FAVEUR DU BIEN COMMUN PAR UN COMBAT A MORT QUE JE CONDUIT DEPUIS LE 17 JANVIER 1981 A L'ENCONTRE D'UN SYSTÈME HORS LA LOI, S'APPUYANT SUR UNE COALITION ENTRE CEUX QUI NOUS GOUVERNENT ET QUELQUES INDIVIDUS ORGANISÉS DANS UN SYNDICAT MASQUANT UNE STRUCTURE DE MONOPOLES PRIVÉS,
ÉLIMINANT PHYSIQUEMENT CEUX QUI SE TROUVENT
SANS LE SAVOIR EN CONCURRENCE AVEC EUX;

UNE JURISPRUDENCE IMPORTANTE
QUI RETIRE A L'ADMINISTRATION DES DOUANES , UN ÉTAT DANS L'ÉTAT, DE
POUVOIR VOUS ACCUSER ET VOUS
EMPÊCHER D'ÊTRE JUGÉ

Les seules personnalités politiques
qui soutiennent mon combat depuis 1983
en s'opposant aux ténors du monde politique sont Claude et François PATRIAT.




Les 3 singes du *leurre qui ont
 conduit à uniformiser les sujets
du Prince(Prince=Gouvernement)

A la corbeille les préceptes
 et maximes capitalistes

 
Chut

-------
SYSTÈME

Allez les gogos :
surtout les nases ne vous posez
 pas de question, pourquoi une telle
 Aff. ''marti.....


On nous bassine avec la construction
d'une Europe forte, avec une majorité
 de pays faibles et endettés; dans tous les
 cas il est trop tard pour s'en soustraire

Le moment est venu de faire des réformes
sociales et ce ne seront pas ceux qui ont
gouvernés jusqu'ici; bafoués la LOI, et qui se sont corrompus au système qui s'y attelleront.

*Claude et François PATRIAT voient comme
un grand espoir pour redresser la France:
Emmanuel MACRON

---------


IL VOUS APPARAÎTRA QUE LA CORRUPTION EST LA NORMALITÉ, 

(Le pouvoir fait-il perdre la tète!!!!)


PSYCHORIGIDITÉ
TENTATIVES D'ASSASSINATS
SOUS LA DITE GAUCHE
(Alors que j'étais surtout naif et pas
du tout important sur tous les plans)



*VOUS DÉFENDRE CONTRE
 LES ABUS DE POUVOIR, NON 
ILS N'AIMENT PAS ÇA.

Monumentale erreur politique
de François MITTERRAND
(Qu'il repose en paix)

*(VOIR LE DIL AU CHAPITRE 3)
-----
*Qui aurait pu miser un iota 
que je soit encore là en 2017.
------

SYSTÈME:


Dans un silence général nos gouvernants
 dit de Droite et de Gauche ont refusé une solution amiable dés l'origine de l'Aff, 
s'acharnant pour éliminer un agent
 économique et une société commerciale
 en plein essor, au mépris d'une famille
 nombreuse, sans comprendre à cette
époque leurs mobiles et l'organisation économique qui nous gérait, me fiant 
aux textes de loi sur la liberté du 
commerce et de la libre concurrence, 
pas plus que ne pouvaient le savoir les 
services étrangers des banques qui 
soutenaient mes actions commerciales, 

je ne suis pas un cas isolé, des millions d'entreprises dans tous les secteurs de l'économie en Europe ont en fait les frais.
 depuis la mise en place du néo libéralisme
 planifiant dans les 1980 un chômage de masse.
dans le SILENCE des leaders placés à la tète des corps constitués, dont les plus secrétaires à la tête des syndicats sont les plus hostiles et désignés pour être les bergers du troupeau. 

Ci-dessous,  le groupe de gauche au parlement a refusé à François PATRIAT une question
 orale, ne lui autorisant qu'une question écrite, ce qui n'avait d'autre mobile qu'enterrer l'Aff. qui se perpétue depuis le 17/01/1981, date des saisies par les faussaires douaniers, sur ordres venu d'en haut, ceux du Président de la République  V.G. d'ESTAING et de son Premier ministre Raymond BARRE


Le refus de solution amiable décrit au
 *Chapitre 3*,nous montre la nature
 violente et stupide du système, et devrez
 vous interpeller des mobiles politiques de ces élites en coalition avec les intérêts d'une centaines d'entreprises organisés dans un syndicat, celui de l'électronique grand publique la ''SECIMAVIE'',(monopole privé) 

Ce qui a provoqué cette affaire fut mon refus de m'affilier à ce monopole, un cliqque:
*Mémoire personnel,première partie,chapitre1

Ce refus a conduit dans le dernier trimestre
 de l'année 1980 le pouvoir en place de créer des scénarios hors la LOI sous la présidence de Valery Giscard d'Estaing qui se sont poursuivis avec plus d'acquittées sous F. MITTERRAND

La raison d'état a bien été de protéger par tous les moyens des intérêts privés, nombreux vont s'affranchir par cette affaire.


Chapitre 1)


(allez jusqu'au bout de ce message)

''Comme nous allons le constater, au *Chapitre 3*, il aurait suffit que 
François MITTERRAND ne déjuge pas son conseiller Judiciaire, l'élyséen 
Me BONNEFFOND pour m'éviter de sortir du troupeau et de montrer leur
 paranoïa d'avoir ordonné mon *ASSASSINAT pour empêcher toute résistance
 à *l'oppression et celle qu'ils ont fait subir à une famille nombreuse, me 
conduisant à me défendre d'une téméraire accusation de fausse déclaration 
d'espèce au dédouanement montée de toute pièce par les faussaires eux
mêmes ayant mis en place des faux et usage de faux en écriture publique le
28/09/1980 pour autoriser le dédouanement  après avoir prémédité de
falsilfier la quittance de dédouanement, les mobile étant d'exploser une 
entreprise en plein essor et un agent économique au profit d'intérêts privés.


       Tentatives d'assassinat sous le régime
       de la rose dit de gauche, un clique sur :
       (Mémoire Personnel,Première Partie,
        Chapitre 3)
                        Première tentative
Seconde tentative
Ce ne fut que dans les années 2000, lorsqu'il était trop tard pour faire barrage
au développement sans fin du chômage que des voix se sont faites entendre.


Comme nous allons le voir, ils m'ont contraint à 
conduire un combat sur le terrain judiciaire en faveur 
de tous et pour défendre les miens au regard
 de leurs normes: les lois proclamées au journal officiel, 
qu'ils appliquent avec rigueur contre les plus démunis 
pendant que le monde politique est sous le parapluie
 et peut en toute impunité les transgresser allègrement.

Toutes les Affaires. dénoncées par la propagande médiatique
au moment des élections n'est qu'une vaste manipulation
de l'opinion publique et se terminent dans les tiroirs ou
par un non-lieu 

Pour appréhender:
(*Voir Chapitre 3 de ce message) et dans mon
(Mémoire personnel première partie, chapitre 3)

                                        

36 années se sont écoulées depuis
les saisies douanières, le 17/01/1981
Nous en avions sur le toit
Marti-L.S.T. encerclé
--------

CHAPITRE 2


Le despote à étiquette *jaune:
 Jean-Luc Mélenchon, 
ni personne ayant des responsabilités ne 
peuvent *ignorer l'abus de pouvoir dans
 *l'Aff. Marti, et à l'encontre d'un nombre
 croissant de*victimes qui n'ont pas eu les
 moyens de se défendre contre la tyrannie
 et l'oppression de ceux qui gouvernent.

(les gogos, Alain BARRIERE)




Jean-Luc Mélenchon 
citant en 2015 l'article 34 de la 
déclaration des droits de l'homme
 et du citoyen de la Constitution
 du 24 Juin 1793

N'a t-il pas eu le culot 
de déclarer à PARIS ! :

*Il y a oppression contre le *corps social
lorsqu'un *seul de ses membres est opprimé,
*Il y a oppression contre *chaque membre
lorsque le corps social est opprimé'' 
(foutage de gueules)


***(Aurait-il raison,*OUI dans 2 seuls cas: que
 je sois devenu invisible ou plus sérieusement que la formulation serait celle d'un esprit*Franc
 avec un corps social qui serait uniquement composé de citoyens: ceux du monde politique et leurs vassales formatés; des pions désignés par ceux de la confrérie qui détient le pouvoir de l'argentexcluant les masses considérées comme des individus de seconde zone, sujets du Prince 
manipulés jusqu'au trônion auxquels on autorise
 le  rôle médiocre d'avoir à déposer lors des élections leurs papelards dans leurs :
*boites à cons)*......

Pourriez-vous parier qu'ils n'en
 seraient pas capable, je ne miserais
pas un iota......

La France insoumise (peau zébi) =
*UNE FOSSE EMPLIE DE MÉCONTENTS*


Quelques tracts publiés durand
 les législatives en 1981( un bail)

                       





Précepte et *leurre impérialiste:
*Le silence est d'or, la parole est d'argent
les sujets du Prince l'appliquent à la lettre 


L'ESPOIR MACRON,
 il faut le tenter:
Le système Droite-Gauche nous a fait
ingurgiter tant de couleuvre, ce ne serait
qu'une de plus.
--------

Dans le cas d'un nouveau suppositoire, resterait: 

La révolution = moyen légal
 sans trop de bousculade et sans
 violence l'explosion  de leurs
 boites à cons, à quelques reprises
pour le moins 1 dans chaque village 
et 10 dans chaque Grande ville...

Un tel monde politique pour 
maintenir le système n'hésiterait pas
 à s'octroyer sa *souveraineté au
 nom du peuple, même avec une 
abstention de + de 80/100 et un 
important pourcentage de bulletins
 blancs!

ÉLECTION=PIÈGE A CONS

L'ABUS DE POUVOIR 
CONSOMMÉ AU PAROXYSME

(je m'appuie sur cette affaire pour apporter 
ma contribution sur la nature du système
en espérant de le voir dans le meilleur des 
cas se réformer, face à l'omnipotence du 
pouvoir de l'argent, détenus par une minorité
atteinte du cancer de la sickly money)

                                             
(Nul n'est sensé ignorer la loi)


Jacques GRALL, journaliste 
*au Journal le Monde 
a été mis aux oubliettes.

                                               ----


                                 CHAPITRE 3

L'AFFAIRE  FUT DÉCLENCHÉE SOUS
LA PRÉSIDENCE DE V.Giscard D'ESTAING,
Raymond BARRE ÉTAIT PREMIER MINISTRE
(Qu'il repose en paix)

  DÈS L'ORIGINE DE L'AFFAIRE LE 17/01/1981, *AUTODIDACTE ET *IN AFFRANCHI, NOUS 
N'AVIONS EU DE CESSE DE VOULOIR RÉGLER
Ä L'AMIABLE CETTE AFFAIRE.

Dans mon mémoire personnel (chapitre 1)
la tentative amiable entre: 
-Mr DOMINATI;
-Le Président des maisons des pieds noirs;  
-Mr Valery Giscard D'ESTAING

Quelques mois plus tard lors de 
l'avènement de François MITTERRAND
à la présidence de la République
nous avons recherché à nouveau 
une solution amiable.
DIL:
  NOUS AVIONS PROPOSÉ Ä Me BONNEFOND CONSEILLER JURIDIQUE Ä L'ÉLYSÉE DE ME
 FAIRE EMBAUCHER DANS MA SPÉCIALITÉ 
EN ÉLECTRONIQUE, AFIN DE POUVOIR FAIRE 
*SURVIVRE MA FAMILLE COMPOSÉE D'UNE 
FRATRIE DE 6 MÔMES EN BAS ÂGE ENTRE
3 ET 14 ANS ET DEMI, ET QUE DANS CE CAS 
JE CESSAIS MON ACTIVITÉ COMMERCIALE

 MES COMPTES BANCAIRES AYANT ÉTÉ 
BLOQUÉS SUITE AUX SAISIES DOUANIÈRES.

  LES FAUSSAIRES DE L'ÉTAT :
 LES SAISIES FURENT RÉALISÉES, AVEC 
AUDACE  ET UNE TÉMÉRITÉ EXTRÊME 
PAR NOS GOUVERNANTS DITS DE DROITE, SUR
DÉCISION POLITIQUE DU *PREMIER MINISTRE
 ORDONNANT LA MISE EN PLACE DE FAUX EN ÉCRITURE PUBLIQUE LE 28/09/1980, PRÈS DE 2 MOIS AVANT D'ÊTRE AUTORISÉ Ä DÉDOUANER . 

(LEURS MOBILES ÉTANT D'ÉLIMINER 
MON ENTREPRISE AU PROFIT 
D'INTÉRÊTS PRIVÉS)

*''LES FAUSSAIRES EUX-MÊMES M'ACCUSANT 
LORS DU DÉDOUANEMENT DE FAUSSE 
DÉCLARATION D'ESPÈCE AYANT 
POUR BÛT D'ÉLUDER UNE PROHIBITION* 
(*Article 426-2 du code des douanes)


  LA DÉCISION POLITIQUE LA PLUS STUPIDE
FUT DÉCIDÉE PAR François MITTERRAND
DÉJUGEANT Me *BONNEFONDQUI DÉCIDA
DANS LA MÊME SEMAINE DE QUITTER L'ÉLYSÉE.

  CE QUI  M'A CONTRAINT Ä DEVOIR CONTINUER
 UN TEL COMBAT AVEC DES CONSÉQUENCES
 DRAMATIQUES POUR NOTRE FAMILLE, ET POUR 
LE SYSTÈME LUI-MÊME



                 
                            
           

 LEURS *COMPORTEMENTS FURENT SI DÉTESTABLES
 QUE QUELQUES PERSONNALITÉS EN BOURGOGNE SE SONT MOBILISÉS POUR LES DÉNONCER, MALGRÉ LES 
PRESSIONS D'AMIS POLITIQUES, EN PARTICULIER 
CELLE DE PIERRE JOXE QUI N'A EU DE CESSE D'AGIR
CONTRE UNE FAMILLE DE SA CIRCONSCRIPTION.
(Mémoire personnel première partie,*chapitre 3)










Tentative d'extorsion de fond 
de mon frère Georges, acoquinés 
avec Vincent INGARGIOLA, aprés
que l'administration des Douanes
indemnisa la SARL L.S.T, ce qui
a fait le jeu de l'ETAT s'appuyant
dans un complot au viol, opéré par
 un clan de poseurs de plainte

Lamentable ce que 
-l'agent.....;
-la jalousie 
-la cupidité
 peuvent avoir
comme
conséquences.



                                    --------

                   CHAPITRE 4



 SILENCE, TOUS AZIMUTS:

  LE *COMPLOT D'UN ÉTAT DIT''Démocratique"

IL NE PEUT Y AVOIR D'ÉCHAPPATOIRE POUR LE SYSTÈME, NI POUR CEUX QUI LE DIRIGENT, QUE
PAR LE *SILENCE, APRÈS AVOIR USÉ DE CRIMES
ET DÉLITS CONTRE UNE FAMILLE, ET UN AGENT ÉCONOMIQUE AVEC LA COMPLICITÉ DE MES AVOCATS, Ä L'EXCEPTION DE MAÎTRE MICHEL FRANCO QUI FUT DESTITUÉ DE SA TOQUE
(voir pourquoi : *Mémoire personnel première partie)


''LE JUGE D'INSTRUCTION Mme Geneviève LIOTARD APRÈS AVOIR  INCULPÉ DE FAUX EN ÉCRITURE PUBLIQUE LA HIÉRARCHIE DOUANIÈRE DE MACON ET DIJON, S'APPRÊTAIT Ä INCULPER DE FAUX ET USAGES DE FAUX EN ÉCRITURE PUBLIQUE LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES DOUANES Ä PARIS,
BERNARD GAUDILLIERE, CE QUI AURAIT EU COMME RÉSULTAT (dans le papier) DE REMONTER JUSQU'AUX MINISTRES DONNEURS D'ORDRES SOUS DEUX RÉGIMES DITS D'OPPOSITION, (même système)



          
                                                       

                                                                               

                                                                 
PAR UN SIMPLE COURRIER, L' AVOCAT DES DOUANES Me CHARLEMAGNE SOULEVAIT L'INCOMPÉTENCE TERRITORIALE  DU JUGE D'INSTRUCTION Mme Genevieve LIOTARD.

LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DU T.G.I. 

DE CHALON/S/SAÖNE Me BUSSIÈRE SUR DÉCISION
DU PROCUREUR GÉNÉRAL DE DIJON Me ESTRANGIN MANDATÉ PAR LE GARDE DES SOTS Alain CHALANDON DÉCIDAIT QUE LE DOSSIER SOIT ADRESSÉ Ä LA CHAMBRE D'ACCUSATION DE DIJON, CELLE-CI ORDONNAIT QUE L'INSTRUCTION SE POURSUIVE A CHALON/S/SAONE.

                           LA DÉCISION CI-DESSOUS
                         N'A JAMAIS ÉTÉ EXÉCUTÉE
                          *REBELOTTE DANS LA RUE
                                                               




                       
LIBERATION
Propagandistes de fausses nouvelles 
dans le complot au viol par le larbin du
système le Journaliste E.COHEN
jumelé avec la marionnette de l'état
Vincent INGARGIOLA


IDEM POUR LE *POINT ET LES
*DEPECHES

-----------

(Libération, mon cul))


------


CHAPITRE 5

RÔLE DES AVOCATS:

Les avocats plutôt que s'indigner de la non exécution 
de la décision de la chambre d'accusation du 4/12/1986
(ci-dessus) se sont estimés injuriés, alors que je ne faisais
 que résister contre la destruction de mon entreprise et d'alerter l'opinion publique d'un abus de pouvoir *sans
 précédent et des moyens étatiques mis en place pour
 détourner le cours normal de la justice à se prononcer.
*s'il n'y avait eu que cela....

A cette époque, l'administration des douanes avait
 le pouvoir de vous saisir et de vous accuser d'un délit
 sans avoir à transmettre durant des années le procès 
verbal de saisie au parquet vous empêchant ainsi de 
vous défendre devant les Tribunaux correctionnels.

Les arrêts 373 et 374 du 25 février 1992 rendu par la 
Cour de Cassation (chambre commerciale) ont arrêté que l'administration des Douanes avait commis
 4 voies de fait, dont l'une fondamentale:

*la non transmission du procès verbal de saisie au parquet.

Le code de *procédure pénale édictait que les procès 
verbaux de saisie soient transmis au parquet dans les
 8 jours, tout au moins dans un délai raisonnable, mais
le code*pénal ne pénalisait pas les administration qui
 le conservaient dans un tiroir durant des années.

*Ce 
qui n'est plus le cas, ce sera considéré comme une 
voie de fait*


Les arrêts 373 et 374 publiés dans les gazettes du Palais
 à Paris font jurisprudence, et ont fortement épinglé
 le pouvoir arbitraire de l'administration des Douanes.

-------------------

*(Mais aussi faut-il que vos avocats soulève
 cette jurisprudence en citant les arrêts 
373 et 274, ce qui me paraît être une
gageure, vu le serment de l'avocat 

(Il est possible qu'ils en existe des avocats tel :
Michel FRANCO)

-------------------













   NOS GOUVERNANTS ONT MULTIPLIÉS LES ACTES DE FORFAITURES, POUR PROTÉGER UNE MINORITÉ D'UNE CENTAINE D'INDIVIDUS ORGANISÉS DANS UN MONOPOLE (La Sécimavie), PRÉSENTÉ COMME , UN SYNDICAT, DONT SON RÔLE EST LA PROTECTION D'INTÉRÊTS PRIVÉS AYANT LE POUVOIR DE COMMANDITER Ä L'ÉTAT QUI LEUR EST SOUMIS D'ANÉANTIR UNE PETITE SOCIÉTÉ COMMERCIALE, EN PLEIN ESSOR.

   DEPUIS L'ORIGINE, J'AI ÉTÉ TRAITÉ COMME UN ENNEMI PUBLIQUE, SANS APPRÉHENDER ALORS LA NATURE DE L'ATTAQUE, PAR UN GOUVERNEMENT DIT DE ''GAUCHE'', M'APPLIQUANT :

   ''L'ARTICLE D'EXCEPTION*662 DU CODE DE PROCÉDURE PÉNALE'', MIS EN PLACE 27 ANS  PLUTÔT, DURANT LES ÉVÈNEMENTS D'ALGÉRIE, CONTRE LES DITS TERRORISTES, (A toutes les sauces)

 IL ME FUT APPLIQUÉ PAR :

*La Chambre Criminelle de la Cour de Cassation''
ordonnant de changer de Juridiction au profit de celle de DIJON, et dessaisissait ainsi  Mme le Juge Geneviève LIOTARD du Tribunal de Chalon/sur/saône, au motif d'une bonne administration de la justice (la bonne blague)

il s'agissait d'empêcher le Juge d'instruction d'inculper 
de faux en écriture publique Bernard GAUDILIERE, sous la présidence  de F.MITTERRAND, Directeur Général des Douanes à Paris, de remonter jusqu'au Ministre donneur d'ordres Raymond BARRE; le haut fonctionnaire au ministère du Budget le sieur DANNET donneurs d'ordres au précédent directeur général des Douanes Crebassard sous GISCARD ayant mis en place des faux en ecritures publiques sur , sous la dite DROITE 

*Bien joué Me le Ministre de la Justice


                      
                        CHAPITRE 6

            
    SÉNAT ET ASSEMBLÉE NATIONALE 
        AU SERVICE DES MONOPOLES

    Ci-dessous le projet de François PATRIAT de poser une question Orale à l'assemblée nationale, elle fut substituée par une question écrite, les gros bonnets socialistes s'étant opposés qu'elle fut posée oralement.

        Question écrite pas orale=affaire enterrée



Question écrite au SÉNAT
pas Orale= affaire enterrée
idem à l'assemblée nationale par le communiste
Guy DUCOLONNË

Question écrite, pas Orale
affaire enterrée


Mauvais calcul d'un système qui se proclame 
être une démocratie et une société de droit


*Démocratie ou seul le monde politique, 
vassale du Capital  a droit au chapitre 
dans le jeu des vases communicants
 Gauche-Droite, se passant le relais à 
chaque élection pour annoncer ce 
fumeux changement pour maintenir 
le joug de la tyrannie imposé avec *mépris 
à la multitude, interdite en politique, sinon
par un papier dans leurs poubelles à chaque
élection.


ARME CAPITALISTE PAR EXCELLENCE:
''La démocratie''
(Un clic sur ''GRATOS'')

De tels ordres établis composés d'érudits;
et de*for'matés à la tête de tous les corps
 constitués, ou les hommes*progressistes qui 
pourraient émerger des peuples, s'ils refusent 
de se corrompre au pouvoir des monopoles 
seront neutralisés ou éliminés physiquement,
 la multitude n'a droit qu'à d'élire leurs
 oppresseurs, dans le cas contraire l'on
 pourrait délimiter une frontière raisonnable
 à ne pas dépasser dans la norme capitaliste
 nous autorisant d'accéder au Parlement et
 d'atténuer les dérives de nos gouvernants
 mis en place par les DÉCIDEURS ayant
 le pouvoir de l'argent, le monde politique 
retrouverait davantage de crédit, mais un tel
changement ils n'en veulent pas; bis rééditas,
 l'on prend les mêmes et en avant toute, l'on
 recommence à chaque élection.    

A l'exception ceux qui ont cru au père Noël, 
 les propagandistes du Capital qui dénoncent
 les dérives et les crimes dans les années 2000, 
lorsqu'il est trop tard nous manipulent
et moralisent le système

(Personne n'aura le courage de se
 prononcer dans cette Aff. Marti)


                                            Il n'est plus là
                                    ---------


CHAPITRE 7






Claude PATRIAT  fut président d'un*restreint
 comité de soutien dans cette affaire depuis 1983,
tellement restreint que nous sommes resté que 2,
à moins que  Me Michel FRANCO revienne

Tel qu'il l'écrit ci-dessous, nombreux
ont fait l'objet de pressions et menaces
ordonnées par ceux qui gouvernent.









Raymond Marti Darmon
(martidarmon.tchimo@hotmail.fr)


                        


Enregistrer un commentaire