Nombre total de pages vues

jeudi 3 octobre 2013

LES RÖLES DES AVOCATS Gilbert COLLARD, ET DE Jacques VERGES SONT RELATËS DANS MON ''''Mémoire personnel première partie, Chapitre 4'''' - JE N'EN DEMANDAIS PAS TANT, juste un chouilla de ce dont nous AVONS été spolié par l'escroquerie DE NOS EX-AVOCATS, ET par les COMPLOTS DES AUTORITËS TANT Ä CHALON:S:SAÖNE QU'A NARBONNE, QUI ONT USËS DE TRUANDS Marseillais, IMPUNIS APRË AVOIR PILLË ET INCENDIË le *Chateau de Truilhas* - NOUS SOMMES QUASI TOUS EN DOSSIER DE SURENDETTEMENT SUITE AUX HONORAIRES PAYËES Ä NOTRE EX-AVOCAT Regis BRIERE SUITE Ä SES PROMESSES D'OBTENIR UNE PROVISION DEVANT LE JUGE DE MISE EN L'ETAT, ALORS QUE DURANT 12 ANNËES IL TRAHISSAIT NOTRE CONFIANCE, APRËS AVOIR ENCAISSË PLUS DE 1 MILLION ET DEMI DE N.F.+ 12.000 Euros D'HONORAIRES, SANS AVOIR DECLENCHË L' ASSIGNATION Ä L'ENCONTRE DE L'ADMINISTRATION DES DOUANES, CE QU'IL NOUS AFFIRMAIT DEJA *12 ANS PLUTOT le 28/06/1996;



Rebelotte aux censeurs
                                         
                                                                       
                                         Démocratie(Tract 1983)


''L'IMPITOYABLE LEURRE''
PROPAGÉ PAR LES MÉDIAS

LES JOURNALISTES N'ONT  CESSÉ
DE NOUS DÉCLARER:

''NOUS SOMMES LES GARANTS DE LA 
''DEMOCRATIE'',
ET C'EST VRAIE!!!!

LA FARCE CONSISTE EN CE QU'ILS SONT GARANTS 
SOUS CETTE ''DENOMMINATION'' DE ''DEMOCRATIE'', 
D'ASSURER Ä UNE *MEUTE DE FRIQUÉS, UNE DICTÂCTURE ÉCONOMIQUE QUI DÉSIGNE LES HOMMES POLITIQUE QUI NOUS GOUVERNENT, 

DËS LORS LORSQUE VOUS ALLEZ DËPOSER VOTRE PAPELARD  DANS LEURS BOITES A CONS, TOUT AVAIT ËTË DËJA PLANIFIË

LA CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958, PROCLAME
UN DICTACT POLITIQUE QUI A COMME CONSÉQUENCES:


-L' AUTORITÉ POLITIQUE S'IMPOSE SUR L'AUTORITÉ DES LOIS POUR PROTÉGER LES INTÉRÊTS DE LA MEUTE ET DE LEURS VASSALES, ET *NON PAS L'INTÉRÊT GÉNÉRAL* 

-ILS METTENT EN PLACE LES *LEADERS DANS *TOUS LES CORPS CONSTITUÉS, SYNDICATS; PARTIS POLITIQUES DITS DE GAUCHE QUI PRÉTENDENT DÉFENDRE LE MONDE OUVRIER

ET CE NE SERONT PAS LES DESPOTES QUI PRONENT 
UNE NOUVELLE CONSTITUTION OU UNE NOUVELLE RËPUBLIQUE QUI CHANGERA  QUELQUE CHOSE,

-----------------------------------------------

Maître VERGES
''C'est une première''
et *on enterre*




Enregistrer un commentaire