Nombre total de pages vues

vendredi 18 juillet 2014

(1)- PRËLUDE Ä L'EXPLOSION DE NOTRE FAMILLE - COMPLOT Ä NARBONNE, LE GOUVERNEMENT EN ESPAGNE N'A JAMAIS ACCEPTË MON EXTRADITION A LA REQUETTE DES AUTORITËES JUDICIAIRES DE NARBONNE suite au mandat d'arrêt qu'elles ont ordonné pour viol, mandat refusé par le Gouvernement Ibérique, sachant que l'accusation consistant en une tentative d'extorsion de fond - Le gouvernement m'a EXTRADË suite au '''COMPLOT''' à L'HOMICIDE MIS EN PLACE PAR LES AUTORITËS JUDICIAIRES de CHALON SUR SAONE, m'accusant d'homicide à l'encontre de MR FATIEN, alors que ce fut une tentative d'assassinat ordonnée par le le dernier Gouvernement sous François MITTERRAND, qui provoqua la mort de Mr Bernard FATIEN entraineur de basquet de l'Elan Chalonnais, les médias en Bourgogne *manipulant* l'opinion publique, et usant de la mort de cet homme, pour manipuler son épouse - Les journaux qui ont participé à la désinformation furent le canard dit *LIBERATION et LE POINT, après avoir été piégé par le clan de poseurs de plaintes pour que je me rende en ESPAGNE (Mémoires personnels 1 et 2) - Les autorités de gendarmerie sur ordre du parquet et du magistrat Instructeur Jacques, usant des faux témoignages de la tache Marseillaise,Vincent INGARGIOLA à leurs bottes - Une fois EXTRADË pour homicide, l'accusation fut purement et simplement mis à la corbeille, et le Juge Narbonnais Schmitt sur ordres supérieurs ordonnait de me faire incarcérer à Carcassonne suite au complot au pour viol, (Les lois sur l'extradition furent bafouées)



                                           
                                                                             

                             
                                                                         








DËMO'n'CRATIE




Enregistrer un commentaire